Bonnes manières ou apprécier le dîner familial?

Je partage ici avec vous l’extrait d’une newsletter de Leanne Ely, the dinner diva de savingdinner.com. Traduction personnelle d’une édition un peu ancienne de sa lettre d’infos quotidienne:

« J’ai passé une bonne partie de l’enfance de mes petits à espérer que cela passe vite. Au lieu d’en apprécier les moments, je me disais: »c’est trop dur. Ce serait si facile s’ils étaient plus grands ».
J’étais fatiguée, stressée et je souhaitais que la maternité soir facile et parfaite, comme dans les magazines. La réalité était à l’opposé: j’étais bouleversée  et passais énormément de temps à penser au futur, plutôt que d’aimer mes chères têtes blondes. « Quand ils seront plus grands, alors je (mettez ce que vous voudrez) »

Pourquoi est-ce que je vous raconte ça? Parce que je m’en veux et que je regrette de ne pas pouvoir revenir en arrière? Non, parce que j’ai fini par réaliser que même si j’ai souhaité trop de fois que le temps accélère son cours quand ils étaient bébés, maintenant qu’ils sont partis faire leurs études, je chéris précieusement chaque moment que je passe avec eux. Je ne dis pas que la vie devient parfaite quand on repense avec nostalgie à leur enfance. La source de l’insatisfaction est d’attendre d’une personne (enfant ou adulte) ou d’une situation qu’elle soit parfaite; je me félicite d’avoir appris cela alors qu’ils étaient encore à la maison.

Voici une façon de mettre cette grande leçon en pratique: au lieu de constamment essayer de corriger et perfecctionner la façon dont votre enfant se tient à table, esssayer consciencieusement de dresser une table du souper qui accueille les histoires que votre fils ramène de l’école, les rêves de votre fille, et de rire ensemble! J’ai la tête pleine de souvenirs de ces interactions, et (heureusement) pas la honte de les avoir sans cesse refusées.

Mes enfants ont grandi vite et ont quitté la maison avant que je m’en rende compte. Ce qui m’a vraiment aidée à les apprécier et à aimer chaque jour était de partager le souper ensemble le soir. Diner ensemble est non seulement un bienfait pour ceux qui sont à table, mais c’est aussi une bénédiction pour celle qui a préparé le souper. 
Où que vous en soyez dans votre cheminement de mère, vous pouvez vous mettre à chérir vos petits dès maintenant, quel que soit leur âge, et même s’ils ont déjà des enfants eux-mêmes! Vous êtes toujours une mère, et vous avez encore du temps pour les aimer. On ne peut pas refaire le passé, mais il nous reste aujourd’hui!

Prenez un instant aujourd’hui pour regarder les visages de vos enfants et comprendre qu’ils sont remis à vos soins par la volonté Divine. Ce n’est pas par hasard que Dieu vous a donné ce ou ces enfants. Ils ont été choisis pour faire partie de votre famille, et pas une autre. Quel don!

Alors ce soir, quand vous serez tous rassemblés autour de la table du diner, remerciez Dieu de vous avoir donné chaque enfants, même s’ils ont des spaghettis plein la figure. Chérissez vos tendres enfants et aimez-les comme si c’était le dernier jour. Ils sont des cadeaux à aimez à chaque repas, à chaque instant. »

Copyright (C) 2010 http://www.savingdinner.com Leanne Ely, CNC All rights reserved.

Publicités

À propos de amelie75

Maman au cube, je blogue mon cheminement en parentage qui a commencé à Paris et se poursuit au Québec.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :