Petit mangeur ou le picoreur 101

Aujourd’hui, un billet sur les petits mangeurs. J’en ai une à la maison. Mon aînée. Ce  qui m’a valu bien des interrogations, voire des inquiétudes de la part de la crèche, des grands-mères, de la cantine.

De ce que j’ai pu observer avec mon specimen de petit mangeur, l’équilibre alimentaire se fait sur la semaine (je ne suis pas la seule à le dire, les nutritionnistes aussi 😉 ). Certains jours elle dévore un repas complet entier. Et d’autres, elle semble faire une pause… Avalant des petites quantités encore et toujours.

L’allaiter longtemps m’a permis d’être rassurée quand à ses apports caloriques, le lait étant un aliment de choix pour les bambins.

La laisser manger d’elle-même aussi, suivre son rythme. Donc pas de purées, des aliments solides, adaptés à l’âge, en commençant par des courgettes en rondelles par exemple, ou du assez mou dès ses 6 mois. Des grosses pâtes qui tiennent dans la main… Comme vous le devinez, chez nous on commence à manger avec les doigts, et même si ça tombe par terre, c’est moins grave qu’avec de la purée (parce que la purée dans les interstices du parquet parisien, je vous fais pas de dessin…).


A noter que si la question vous taraude, LLL France vient d’éditer la traduction française du livre de Carlos Gonzales: Mon enfant ne veut pas manger. Une lecture très éclairante et rassurante sur l’appétit et l’alimentation des tout-petits.

Quand on nous a mis la pression sur les quantités mangées par ma fille, l’ultime réassurance a été d’observer son rythme d’élimination. ça peut paraître idiot, mais comme elle était en parfaite santé, qu’on lui proposait des aliments nutritifs et sains, variés, je me suis raccrochée à ça, les matières sortantes. Car si ça sort, c’est que quelque part, c’est rentré… en me disant que la seule alternative était… le gavage par sonde! Ironie du sort, cela a permis de lever la pression (sociale) qui pesait sur les repas, et tout le monde a mangé bien plus tranquillement.

Ma grande leçon: ne jamais forcer un petit à manger.

Oui, mais ça n’avance guère pour faire manger le picoreur. Voici des conseils pratiques diffusés par Leanne, la Dinnerdiva dans une de ses newsletters quotidiennes, d’après les conseils de Jodie Lynn, chroniqueuse sur les thèmes de la famille et du parentage:


1. Ne pas négliger les encas nutritifs. Elle conseille d’encourager les encas d’aliments de qualité dans la journée, en essayant de les rapprocher des repas. Pour nous ce sont souvent des fruits, fruits secs, du fromage… des vrais aliments comme je dis aux enfants, pas des sucreries, des chips, etc. Que du bon, et souvent du bio. 

2. Limiter les boissons sucrées dont les jus de fruits, et le lait. J’exclus de ça le lait maternel, quand le bambin est allaité, car c’est un aliment de grande qualité. Les boissons remplissent vite les petits estomacs et les enfants n’ont plus faim. Par contre ils grognent 2 heures plus tard car ils sont affamés.

3. Donner aux enfants des petites portions des plats que mange le reste de la famille à table. Sauf cas d’allergie, les encourager à au moins goûter. Les Américains appellent ça la bouchée « thank you », chez nous c’est la cuillère de la cuisinière 😉

4. Ne pas faire des desserts une récompense.
Cela favorise la dépendance au sucre, sans évoquer la prise de poids que ça peut entraîner, ainsi que les mauvaises habitudes alimentaires.

5. Garder son calme (au moins essayer!). Ne pas crier voire menacer si l’enfant ne mange pas comme on voudrait qu’il le fasse.Si l’enfant se braque il peut manger encore moins! et associer les repas à un moment de stress, ce qui n’aide pas, ni à table ni en matière d’harmonie familiale…

6. Jouer avec la forme de la nourriture. ça a au moins le mérite d’attirer l’attention du bambin vers la table. Des sandwiches peuvent devenir des bateaux,  la polenta peut se découper avec des emporte-pièces à biscuits, etc. Même des feuilles d’endive peuvent devenir des barquettes.


7. Raconter une histoire. Souvenez-vous, l’avion-cuillère qui décolle… Jacadi a dit, mange… etc 

8. Du beurre de cacahuètes sur des galettes de riz. Pratique, rapide, nutritif!

9. Découper la nourriture avec des emporte-pièces à biscuits. Je l’ai évoqué plus haut. On peut les utiliser avec beaucoup de choses, les fromages notamment.

10. Etre créatif avec les couverts.
Essayer les baguettes, les petites brochettes (sous surveillance bien sûr), les doigts. Chez nous il y a carrément un jour qui est réservé à la finger food. Le repas du samedi soir 😉


D’autres astuces pour faire manger les petits appétits?

Publicités

À propos de amelie75

Maman au cube, je blogue mon cheminement en parentage qui a commencé à Paris et se poursuit au Québec.

5 réponses à “Petit mangeur ou le picoreur 101

  1. Bravo pour ce nouvel espace ! Parfois, un gros mangeur peut avoir une période « appétit de moineau ». Chez nous, les repas tartines sont le dimanche soir.

  2. Merci Pherenike! et bienvenue par ici. Et le gouti-dini, vous faites aussi? tartine-café à la germanique?

  3. pherenike

    Je trouve cela très sympa de lire ce mot « gouti-dini » sur ton blog. Tu vérifieras, il n’existe nulle part sur le web, que ici. C’est notre expression familiale, mon enfance, qui depuis 8 ans, s’est traduit dans un bien moins unique Abendbrot, qui n’a vraiment pas le charme de nos « gouti-dini »

  4. Merci Pherenike! Je suis heureuse de l’apprendre, tant qu’à faire, on devrait déposer le nom de domaine non? et poster nos menus et recettes. Tu géreras la traduction allemande 😉
    Mais que manque-t-il à l’Abendbrot pour virer au gouti-dini??

  5. pherenike

    Pour comprendre la différence entre gouti-dini et Abendbrot, il faut lire la pendule de Bougival d’Alphonse Daudet…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :