Demain journée des maîtres=galère pour les parents

DR

Allez, un coup de gueule…
Que la rentrée me bien paraît loin. Il faut entre-temps que je trouve une solution expresse de garde pour… demain. Rien que ça! car ce matin j’ai appris au centre de loisirs de Fifille l’aînée que ni école ni centre demain car… journée des maîtres!! « Comme chaque année Madame! » ça c’était la remarque qui tue: ma fille c’est sa 1ère année scolaire, alors… je savais pas, hein! Et puis excusez-moi, mais dans journée des maîtres, y a pas « animateurs de centre de loisirs »…
Évidemment ce n’était pas affiché (ni au centre de loisirs, ni à l’école, je suis passée devant exprès pour voir), heureusement que j’ai demandé le programme de la semaine!
Voilà c’était le coup de gueule de la mère de famille au boulot face au manque de continuité de la garde des enfants. Les femmes au boulot qu’ils disent… bref, bref j’arrête là le mauvais esprit.
Pourquoi ai-je l’impression que dans ce pays on fait toujours comme si un des parents ne travaillait pas?? pourquoi l’organisation familiale doit-elle toujours être aussi chaotique (pas de message affiché, aucune annonce si ce n’est à J-1!! sympa, vive la souplesse)?
Moi qui voulait vous parler récup’ couture et récup’ tout court, Grazia, et d’autres choses, ce sera pour plus tard, je vais terminer de ruminer mon énervement!
Bonne journée!

Publicités

À propos de amelie75

Maman au cube, je blogue mon cheminement en parentage qui a commencé à Paris et se poursuit au Québec.

12 réponses à “Demain journée des maîtres=galère pour les parents

  1. Oum

    L'idée est que les parents ont qu'à trouver une solution, ce sont leurs gamins quand même ! Comme pour la rentrée de ma fille en crèche familiale, le protocole de l'adaptation dure une semaine. Soit. Je dirais même top. Sauf que j'ai été prévenu qu'au dernier rdv. Entre temps, je m'étais arrangé avec ma mère pour qu'elle s'occupe de ma petite avant sa rentrée en crèche avec billet retour avant la fin de l'adaptation. On doit jongler avec le papa pour poser 3 jours alors qu'on vient de revenir de 3 semaines de vacances.Désolée pour le mail fleuve… mais je comprends ta réaction. Un peu d'organisation ne fera de mal à personne.

  2. Merci pour ton commentaire Oum, et bonne rentrée!Moi ce qui m'a skdfghjls c'est le 0 communication. C'est comme chaque année! Oui, sauf qu'il y a des nouveaux parents d'élèves… ah lalala l'information et la communication. Encore des efforts à fournir.

  3. Alors ça tu vois c'est vraiment le genre de truc qui me taperait sur les nerfs, et c'est aussi une raison pour laquelle j'ai du mal à sauter le pas et faire des enfants, parce que visiblement, c'est compliqué après :dBonne chance en tout cas ! 😉

  4. Merci Annouchka pour ton passage ici! Heureusement j'ai des petites belles-soeurs plus jeunes, et l'une d'elles a pu garder Fifille, puis le papa l'après-midi. Mais j'espère qu'à force d'échanger avec les personnes des écoles et centres, on arrive à un meilleur fonctionnement et une meilleure entente… peace, la journée est passée!

  5. C'est une des 3 choses qui m'angoisse, à l'idée d'aller travailler …Bon courage, car je vois autour de moi que le manque de communication et d'effort est dans TOUTES les écoles (même les petits villages… gloups…) et dans TOUS les centres de loisirs ….

  6. Salut la famille! merci pour ton message. Et quelles sont les 2 autres choses?Et pour le reste, tu veux dire que c'est national d'affirmer que les mères doivent travailler et de ne pas prendre leur temps de travail en compte… no comment 😉

  7. Les 2 autres, c'est que mes enfants ont été habituées à une maman à la maison, et que la grande a déjà clairement dit qu'elle ne voulait pas que ça change. Ensuite, j'ai qd même pris mes habitudes en prenant mon temps, et savourer le calme du WE sans lessive à faire, repassage à faire, … ce qui ne serait pas le cas si je travaillais : je devrais courrir le soir et le WE !Pour le reste, je voulais dire qu'en fait, on demande aux mamans d'être des mamans parfaites, dispos pour leurs enfants, ceci cela, tout en étant des employées exemplaires, sans journée enfant malade, sans congé maternité….il faudra un jour ouvrir les yeux et permettre aux mères qui travaillent de conjuguer les 2 ! et surtout arrêter d'attendre l'impossible ! Si on veut que les mamans puissent travailler sereinement, il faut des moyens de garde élargis, plus nombreux et qui ne saute pas d'une jour à l'autre en raison de grève/journées enseignants/ … !!!je vois ici : la garderie à l'école commence à 7h15, seulement près de 80% des gens travaillent sur Bordeaux ! et pour embaucher à 8h00, il faut partir à 7h00 dernier délais, sinon, c'est les embouteillages du pont d'Aquitaine !Mon mari a la chance d'avoir des horaires "à la bonne volonté" qui lui permettent de partir en fonction de la circulation ! Mais pour peu qu'il y ait un accident sur l'un des ponts, …Les nounous rechignent à prendre des périscolaires, car ici, le temps que les parents débauchent et fasse la route, "ça fait tard" !j'ai comme ça une personne qui est confronté à un réel soucis : mère célibataire, elle a des horaires jusque 20h00-20h30, le temps de rentrer, il est facilement 21h00 voire plus : résultat : aucune nounou ne veut garder ses 2 periscolaires !alors que doit-elle faire ? démisionner pour être dispo pour ses enfants ? et vivre de quoi ?garder son emploi ? Admettons qu'elle trouve une nounou, que va-t-elle faire ? elle est au SMIC ! son salaire passe dans les frais ! (ah oui, j'oubliais de préciser que les nounous qui auraient éventuellement accepté de prendre ses enfants refusent de les mettre au centre de loisirs le mercredi … donc journée plein pot à payer … sans compter qu'elle bosse le samedi en journée continue …) ?Comment peut-on OSER laisser des mamans gérer des situations de garde qui ne correspondent en rien à des situations professionnelles ??? !!!!je trouve que c'est bien beau de promettre des places en crèches, des places en nounou, des ceci, des cela … mais à l'arrivée, c'est toujours pareil … des grèves / des journées ceci cela / j'en passe et des meilleurs ! Et qui doit y faire fasse ? les mamans et les papas !donc c'est bien beau de dire que les mamans doivent travailler, mais si on ne leur met aucun atout dans les mains, c'est dur de gagner la partie de tarot !quand je soulignais le "TOUS" les villages et écoles, ce n'était pas pour dire que tu n'avais pas raison de râler ! Bien au contraire ! Tu as bien raisonc'était juste pour montrer que là où "certains" disent que beaucoup est fait, c'est tout à fait faux ! RIEN n'est fait pour aider les mamans et les papas qui travaillent à faire garder les enfants ! et c'est Inadmissible !Pour un pays qui se vante de sa natalité, on devrait avoir honte de la suite …

  8. ouh lala, t'es rudement remontée… et que je te comprends. Ma dernière phrase était profondément ironique!! je suis à 200% d'accord avec toi. Et le coup des nounous qui refusent le centre de loisir le mercredi!! WTF!! c'est la maman l'employeur! hélas, quand on n'a pas le choix dans l'offre de services, certains en prennent vraiment à leurs aises. toutes mes pensées et mon soutien à cette maman que tu connais.

  9. Ce n'est pas que je suis remontée, c'est que c'est un sujet que je vois beaucoup autour de moi, et qui m'angoisse quand j'irais travailler !! 😀

  10. Tiens, cela me rappelle curieusement le débat de l'année dernière Derrière ma porte !http://portedevictoire.canalblog.com/archives/2009/01/14/12089152.htmlSinon, j'ai enfin parlé des Schuletüte. Et comment s'est passé la rentrée ?

  11. Je suis assez surpris par ce que je viens de lire, et ce par deux aspects complètement différents.Tout d'abord, avoir un enfant (ou plusieurs) est de nos jours un choix, et la plupart du temps un choix de couple. Nous n'en sommes plus au modèle de couple "femme au foyer / homme au travail". La plupart du temps, les femmes travaillent (je revendique au passage le droit aux hommes de pouvoir être "au foyer", même si ce n’est pas mon cas) et la responsabilité de l'éducation des enfants relève des deux parents. Faire un enfant c'est donc accepter de s'en occuper, prendre son temps pour l'assister dans son travail de classe, passer du temps avec lui et lui faire découvrir le monde qui l'entoure. J'estime que la collectivité doit faciliter cet engagement des parents, mais elle n'est pas là pour remplacer les parents. Un enfant en maternelle a déjà 6 heures obligatoires (à partir du moment où il est inscrit à l'école) de collectivité et si l'on rajoute la cantine cela monte à 8 heures. 8 heures dans le bruit, souvent au milieu de 25 à 30 bambins. La grande majorité des adultes ne le supporterait. Je n'ose même pas parler de périscolaire… Il faut donc s'organiser pour le bien des enfants. Ok, cela n'est pas simple !Je suis moi même père célibataire de deux enfants et j'espère que je ne suis pas père de deux victimes.Ensuite, ce reproche de manque d'informations qui serait généralisé au niveau des écoles, me semble excessif. Par exemple, cette fameuse "journée des maîtres", ne nous regarde pas nous autres parents : elle se fait avant la date officielle de la rentrée des classes. Il suffit de regarder n'importe quel calendrier pour avoir la date de cette rentrée (et de toutes les vacances scolaires). Même si cette date coïncidait avec la fermeture des centres de loisirs, enchainer avec une rentrée en maternelle me semble bien inhumain pour un petit enfant. Pour cette fameuse rentrée, les enfants doivent être "propres"… Pour mon fils c'était limite et quelques temps après la rentrée, j'ai dû trouver une nounou sous 8 jours car on ne l'acceptait plus toute la journée : dur dur, mais c'est normal. Quant aux infos qui feraient défaut, l'expérience m'a prouvé que le plus souvent cela est dû à une lecture en diagonale des mots à signer ou d'un mauvais report sur mon agenda… Bref encore du temps auquel les enfants ont droit. J’irai même jusqu’à dire que nous sommes trop informés : je découvre le collège cette année et j’ai dû passer presque 3 heures un dimanche à lire les divers règlements et informations de rentrée de ma fille (ceux à signer…). Si j’avais crains la désinformation, j’aurai encore pu aller faire un tour sur le site web du collège…"Chut, papa travaille" : encore un mythe… Lorsque je peux enfin me mettre au travail mes enfants dorment depuis longtemps.Un papa heureux de l’être, et qui aimerait l’être à nouveau.

  12. Merci pour ce témoignage Jean-Marc.Ce billet était en fait un coup de gueule. Pour ce qui est de la responsabilité de mes enfants, bien entendu je la prends. Et mon mari aussi. N'empêche que parfois l'info manque, et nos vies de parents actifs sont loin d'être une longue route tranquille.Heureusement nous avons survécu à la journée des maîtres. Et désormais je saurais que la veille de la rentrée il faut prévoir une solution de garde. En l'occurence, il y avait bien eu faille de l'information au niveau de NOTRE centre de loisirs. Dans les autres, l'info avait été diffusée. Cela peut arriver, hélas.Bref, en tout cas, merci de nous faire part de ton point de vue de père célibataire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :