Pherenike, maman active en Province

Enfin un nouveau portrait de maman. Pherenike m’a très gentiment répondu. Elle nous livre ici un petit peu plus ce qui se cache derrière sa porte.

En tant que working mom, comment concilies-tu vie professionnelle et vie de famille?
Avec deux bouts, 3 ans et 6 mois, c’est très sportif, surtout les semaines où les enfants sont malades
et qu’il faut enchaîner médecin, pharmacie, kiné à la fin de la journée… Depuis plusieurs mois, je travaille du mardi au samedi.
C’est une organisation bien rôdée et l’éducation des enfants repose sur notre couple, puisque papa gère le samedi.
J’admire les mères (ou pères) qui élèvent leurs enfants seul(e)s, elles (ils) font de la compétition de haut vol !
Le lundi, c’est une journée, rangement et promenade avec les enfants.

Des conseils pour les jeunes mamans qui hésitent ou s’apprêtent à reprendre leur activité?
Nous avons toutes nos raisons d’arrêter ou de reprendre le travail et nous sommes toutes divisées entre rester à la maison et une activité professionnelle.
Comment ne pas regretter le choix que nous avons fait ? Il faut se sentir à l’aise et ne pas regretter ou trouver un compromis (mi-temps…)
Pour l’instant, je suis toujours à plein temps, mais j’habite en province et je travaille à 6 minutes à pied de la maison…
Mes amies allemandes ont leurs enfants après une carrière professionnelle bien remplie. Mais pour moi, le travail permet d’avoir une vie sociale et je sais que dans 15 ans, mes enfants auront quitté la maison et que cela sera dur de revenir sur le marché du travail si je me suis arrêtée.
Je trouve que la difficulté de notre génération, c’est surtout que nos mères travaillent encore…

Une figure qui t’inspire en matière de maternage? une bonne marraine?
On nous a élevés avec la conviction qu’il fallait aller voir ce qui se vit de bien dans les autres familles. Pour revenir aussi, en se disant que ce que l’on vit chez nous n’est pas si bête.
J’ai beaucoup aimé regarder ce que vivaient mes oncles et tantes avec mes cousins. J’admire mes amies qui travaillent. Certaines dont les maris sont absents sont de véritables jongleuses.
Je regarde aussi avec beaucoup d’émotion celles pour qui la maternité ravivait de lourdes blessures (peur de la maladie…) et qui ont dépassé leur crainte pour faire de splendides bonshommes.
Une mention spéciale aussi aux médecins et infirmières mamans, elles sont formidables !

Tu as une expérience de maman particulière, du fait de la naissance très anticipée d’un de tes enfants. Aujourd’hui, quels enseignements en tires-tu?

Maman de préma, j’ai découvert avec la séparation qu’un enfant n’est pas notre poupée.

On le regarde se battre dans son incubateur, pour respirer, pour que son cœur batte au bon rythme, pour vivre.

C’est une leçon d’humilité. Je suis depuis attentive aux enfants hospitalisés et malades.

Nos enfants ne sont pas, au début, ces bébés cadums des magazines.
Je suis maintenant liée à une association pour parents de prémas. Je trouve qu’il est important de se soutenir dans cette épreuve, et, quand on en est sortie, de guider ceux et celles qui traversent ce tunnel d’angoisses et d’incertitudes.


Enfin, c’est l’été. Comment organises-tu départ en vacances et rentrée? des astuces?

Je ne suis pas une pro de l’organisation, alors je fais mes listes : ne pas oublier les enfants et la carte bleue, le reste s’achète ou n’est pas essentiel !
Ne pas oublier non plus le pique-nique préparé avec beaucoup de soin sur la table de la cuisine, c’est trop navrant !
De toute façon, il faut partir détendu et avec humour, et savoir se détacher des biens matériels…
Pour la rentrée, nous ne seront concerné qu’en septembre, mais j’ai hâte de donner un Schuletüte (tradition allemande comme le papa) pour la rentrée du CP !

En tant que bloggueuse, tu réfléchis sur le petit monde de la blogosphère, les rapports à ce média…
Je me suis dit un jour, qu’il n’y avait pas de raison de ne pas occuper cet espace et j’ai trouvé que Poppyrose avait cristalisé notre occupation de la blogosphère.
C’est un exercice compliqué, se dévoiler mais pas trop, ne pas trop montrer. Comme je n’ai pas de talent de bricoleuse, j’évoque nos petites histoires, mes réflexions sur le bilinguisme, mes lectures sur le maternage, les sites et blogs que j’aime. De toute façon, c’est d’abord pour la famille et les amis. Et j’ai même mis du temps pour me balader dans la blogosphère, on a parfois l’impression de pousser la porte d’espaces privés, de jardins secrets. J’aime bien aller sous sa glycine et chez ça colle anatole, je les trouve très généreuses dans leur façon de blogger. Et puis je suis une fan de tes interviews, je trouve que c’est une vraie bonne idée et je leur souhaite longue vie !

Le mot de la fin: Pherenike, explique-nous ce qu’est le « 
Schuletüte », STP… 😉
Publicités

À propos de amelie75

Maman au cube, je blogue mon cheminement en parentage qui a commencé à Paris et se poursuit au Québec.

4 réponses à “Pherenike, maman active en Province

  1. Bonjour Amé.C'est une belle idée que ce blog…J'arrivais d'ailleurs, et j'ai vu que tu n'y étais plus. J'espère que tu vas bien.Je t'embrasse bien fort.

  2. Ah, Quichottine is back!! je pense souvent à toi. Oui, j'ai quitté les forumettes. Mais que je suis heureuse de savoir que tu me lis. Et tu sais que tu peux me trouver ici ;)J'ai du mal à suivre tes aventures bloguesques. Où en es-tu?

  3. Merci de me mettre à l'honneur chez toi ! Bienvenue derrière ma porte à tes lectrices. Je vous parlerais du Schuletüte à la rentrée…

  4. Mais de rien Pherenike, c'est un plaisir! ;)j'ai hâte que tu nous parles du Schultüte…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :