Sophie, maman journaliste


Sophie est journaliste. Elle est la 2e à me répondre pour ces portraits de maman. Comme Papazon, son mari est PAF (père au foyer). Avec leur fille, ils font partie de ces familles audacieuses qui réinventent le parentage quotidiennement, contre les images qu’on nous assène à longueur de temps.

En tant que working mom, comment concilies-tu vie professionnelle et vie de famille?

J’essaie, et je ne souhaite pas, que ma vie professionnelle prenne le pas sur ma vie privée. Je suis maman avant tout. Il m’est important de voir ma fille le matin et le soir. Je ne veux pas passer à côté de certaines étapes de mon enfant, même si j’aime profondément mon métier.

Des conseils pour les jeunes mamans qui hésitent ou s’apprêtent à reprendre le chemin du bureau?

C’est une question piège !!! Moi même ayant repris le chemin du travail un peu à reculons, je m’abstiendrai de donner quelque conseil que ce soit. Je crois qu’il appartient à chacune de trouver au mieux son équilibre.

Dans votre famille, maman chasse le bison et papa s’occupe de la petite. Comment vivez-vous ce choix?

Très bien aujourd’hui, même si les réactions et l’incompréhension de certain(e)s m’ont blessée. Certaines y vu une incompétence de mon mari à aller travailler. Mais moi je mets au défi le leur de faire ce que le mien fait tous les jours.

D’autres, ou parfois les mêmes, m’ont évincé peu à peu de leur fréquention. Elles doivent estimer que nous ne faisons plus parti du même monde. Je confirme! Elles ont également eu plaisir à croire que cette situation me rendait malheureuse…. Sans commentaire.

Au début, que mon mari devienne Papa-Poule était une solution de dépannage. Cela m’a permis de reprendre le travail un peu plus sereinement. Je savais où et à qui je laissais mon bébé. Grâce à cette solution, j’ai également pu continuer à allaiter ma fille plus longtemps. Mon mari venait avec elle tous les jours à ma pause déjeuner, qui se tranformait en pause tétée.

Ce mode de vie nous apporte également un grand confort. Nous évoluons sans stress, sans avoir à courrir partout pour emmener bébé chez la nounou, aller chercher bébé chez la nounou, trouver une solution pour pouvoir aller chez le pédiatre etc…

Nous sommes tous les 3 fusionnels et avons besoin et plaisir de passer du temps ensemble.

Une figure qui t’inspire en matière de maternage? une figure de bonne marraine?*

Toi Amélie. Pour moi tu es une grande sage en la matière.

Tu es active sur un forum internet. Qu’est-ce que tu apprécies tout particulièrement dans ce lieu d’échanges? et ce que tu apprécies moins?

On y fait de belles rencontres ou retrouvailles, on y trouve du soutien également quand on en a besoin. La différence de chacune est une richesse qui nous permet d’ouvrir les yeux sur certaines choses.

Quand à ce que j’apprécie le moins, c’est justement le manque de tolérance du fait de nos différences.

En tant que journaliste, quel média t’attire-t-il plus qu’un autre pour communiquer et partager des idées?

Tous les médias sont bons pour donner de l’info. Chacun a ses avantages et ses inconvénients.

La radio est le média le plus chaud, le plus direct. Il permet d’informer tout de suite. Il faut avoir l’esprit d’analyse et l’avoir vite. Il n’est pas question d’attendre 6 heures pour traiter un évènement. Les sujets doivent être traités de façon assez courtes pour que l’auditeur ne décroche pas. Exit donc les grandes enquêtes, les gros dossiers etc…

La presse écrite, est un média de fond. Elle permet de traiter les sujets chauds d’actualité, comme des sujets un peu plus froid. C’est elle qui peut avoir le plus de recul sur les sujets. Elle permet aussi à certains de laisser glisser leur plume, ce qui n’est pas des plus désagréable ! Elle permet plusieurs genres, dont la presse satirique que nous n’aurions pas sans elle.

La télé, est à mon sens un mélange des 2 médias précédent : du chaud et de l’analyse. Elle a en plus une grande force : les images.

Il me semble que c’est le média le plus puissant. Celui qui marque le plus.

Internet est également très interressant. Un mélange de chaud et de presse écrite. Les blogs d’info fleurissent. Je mettrais un panneau danger, car souvent les gens ont tendance à croire tout ce qu’ils lisent sur internet.

* je tiens à préciser que j’ai laissé cette réponse à la demande de Sophie… Sinon elle m’aurait réclamé un droit de réponse. Alors, je t’adresse ici mes remerciements publics Sophie!! j’en suis encore toute émotionnée et toute gênée de ce compliment

Publicités

À propos de amelie75

Maman au cube, je blogue mon cheminement en parentage qui a commencé à Paris et se poursuit au Québec.

6 réponses à “Sophie, maman journaliste

  1. Je suis très impressionnée par cet interview ! Les réponses sont très belles (et bien rédigées !), j’aime la mesure et la sérénité de Sophie. Merci pour ce témoignage et bonne continuation à tous les 3 ;)Amélie, j’aime beaucoup ce concept, surtout ne t’arrête pas en si bon chemin !Bisous à toutes les deux !

  2. Merci Ozalid!! Quel compliment. J’ai moi aussi été très touchée par le témoignage de Sophie.

  3. Superbe interview, témoignage ;)encore d’autres portraits !!Bisous Amé et Sophie 😉

  4. Merci Orane pour ton soutien! 😉

  5. Oui ! oui ! on veut d’autres interviews ! félicitation !

  6. Merci Pherenike, j’en ai d’autres en tête. Encore faut-il avoir le temps de les préparer, mais promis, la série continue…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :