Du développement durable



Comme Hélène en a lancé l’idée sous sa glycine, je vous propose notre pratique du développement durable en famille.

(j’avais rédigé tout un post, et oublié de sauvegarder, damned…)
Je vous épargne donc mon laïus sur: une semaine développement durable, limite info-consommateur, ça montre bien qu’il y a encore des progrès à faire.
Je me sens de plus en plus proche de la démarche de simplicité volontaire. Notamment avec Flylady: je donne un max ce qui ne nous sert plus. Quand j’ai des envies de shopping, je commence par me raisonner et jeter un coup d’oeil dans mon dressing, dans les paquets de linge de la saison à venir et en général je redécouvre des fringues qui assouvissent à moindre coût mon désir de changement 😉
Nous réutilisons les emballages, de préférence en verre et métal (adieu plastique).
Je fais un max des produits maison à partir de produits simples: repas familiaux à partir de produits de saison, de préférence bios. Pas de bib’ ni de petits pots pour les enfants: sein et plat familial dès la diversification.
Produits de soin et de ménage concoctés par bibi toujours à base de produits simples.
Huiles essentielles, huiles végétales pour les cosmétiques, et huiles essentielles, vinaigre blanc, bicarbonate, cristaux de soude et savon noir pour l’entretien de la maison. je vous passe l’huile d’olive pour les mains, pour lustrer l’évier et la robinetterie.
Enfin, les déchets, tri évidemment, et réduction maximale par réutilisation des textiles en couture ou déco, utilisation des couches valables (comprendre lavables, j’adore ce jeu de mots de mon mari 😉 ) dont l’eau de trempage sert elle-même à l’arrosage et à la fertilisation des plantes.
Voilà, donc pour nous, développement durable, ça commence par partager ce qui ne nous sert plus plutôt que de jeter, faire un maximum nous-mêmes pour n’acheter que des produits simples (je vous explique pas les économies qui vont avec, même si au final on achète des produits de qualité, bios…), donc au final moins consommer, pour moins jeter. Toute une réflexion sur nos besoins personnels, et le partage.
Publicités

À propos de amelie75

Maman au cube, je blogue mon cheminement en parentage qui a commencé à Paris et se poursuit au Québec.

8 réponses à “Du développement durable

  1. C’est impressionnant cette organisation que vous avez mise en place, je suis très admirative : vous allez jusqu’au bout ! J’aspire à avoir une vie plus posée pour faire de même et petit à petit boucher les trous pour que la chaîne soit logique. Merci de nous faire un résumé des « trucs » pour la vie quotidienne d’une famille de 4 😉

  2. C’est une démarche globale, ça c’est sûr.Tu peux en savoir plus là: http://www.simplicitevolontaire.org/Le processus est permanent. Il te suffit de commencer là où tu en es, et le reste suit. Je suis flattée par ton commentaire, et ce d’autant plus que je n’ai pas la sensation d’aller jusqu’au bout.Ton commentaire me donne une idée: faire un vrai résumé sur une journée type.

  3. Je me posais la question aussi : tu dois faire de réelles économies en plus, non ? Tu as mesuré la différence de prix entre ta vie « d’avant » et ta vie « d’après » ? Ce doit être assez impressionnant…Très bonne idée, le résumé sur une journée type ! Tout ça m’intéresse beaucoup, je suis sur la bonne voie mais il me reste des progrès à faire.

  4. J’ai pas vraiment calculé à vrai dire. En ce moment, je remplace progressivement les compotes par des fruits frais, le peanut butter par des amandes…mais je sais que je ne suis plus dans le rouge en fin de mois, yahoo!!!!

  5. Félicitation pour cette démarche. On est tellement habitué à acheter les produits au supermarché qui attirent notre attention, qu’on ne réfléchit plus. La démarche bio fait un peu plus de travail (acheter p. ex. des yaourts natures en verre de 500g et remuer avec des fruits frais, au lieu des petits pots très sucrés et avec goût de fruit; ou aller à pied ou au bus/métro au lieu de la voiture…).

  6. Merci Biggi pour ton message. Je serais curieuse de lire ton avis d’Allemande sur la semaine française du développement durable…

  7. Je trouve très important qu’on parle sur le développement durable. En Allemange, dans mon entourage, je vois que les 20-40 ans ne sont plus très écolos. Au moins, les gens dans le monde des affaires (p.ex. dans mon entreprise ou mes amis). Pour les pédagogues, et les gens travaillant dans un métier social, je ne sais pas. Mais mes collègues, moi inclue, viennent tous en voiture (chacun avec la sienne), achètent pleins de sacs plastiques aux supermarchés (chez nous ca coute quelques centimes) pour les courses, prennent l’avion pour n’importe quelle distance, consomment pleins de fruits et légumes des pays latins (non fair trade)…Nous aussi, on a besoin d’une semaine pour le développement durable!Les écolos, ce sont nos parents, pas nous!

  8. Merci de nous avoir fait part de ton opinion Biggi, c’est très intéressant. En France on s’imagine que tous les Allemands compostent, recyclent, etc. Curieux de voir que cela ne se transmet pas d’une génération à l’autre. La mondialisation nous offre un plus vaste choix de produits alimentaires, de destination. Finalement cela nous ramène à des choix à faire de manière individuelle, et parfois, je le reconnais moins sexys que les sirènes de la consommation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :